Le Premier Ministre, François Fillon, a profité d’une cérémonie de remise de Légion d’Honneur mercredi soir pour faire part aux nombreux élus parisiens présents de son engagement pour les législatives de 2012 à Paris.

Nous étions nombreux à l’encourager à s’investir à Paris à l’issue de sa mission à Matignon avec l’espoir au-delà des législatives de gagner Paris aux municipales.

En effet, notre ville sort abimée du deuxième mandat de Bertrand Delanoë.

La propreté de nos quartiers n’a jamais été aussi négligée. Les espaces verts comme le Champ de Mars se détériorent faute d’investissement. Les équipements sportifs comme les piscines doivent fermer pour des raisons d’hygiène. De nombreux édifices comme les églises sont laissées à l’abandon.

Pourtant la ville a de l’argent et le dépense sans compter pour les grands projets de son maire, le stade Jean Bouin, le projet des halles ou demain peut-être celui des voies sur berges.

Comment ne pas dénoncer l’échec du grand projet culturel du « 104 rue d’Aubervilliers » dans lequel plus de 150 M€ ont été dépensés en pure perte sans compter son coût de fonctionnement.

Il est donc du devoir de la droite parisienne de proposer une autre vision de notre ville avec un projet de gestion et d’investissement pour le développement de Paris au service des parisiens.

Or la droite parisienne se déchire chaque jour un peu plus plongeant nos électeurs dans la plus grande perplexité.

Chacun devrait donc se réjouir de la venue d’une personnalité politique appréciée des français et des parisiens.

Curieusement certains élus semblent se complaire de la situation délétère que nous vivons.

Sachons tous raison garder.

Pour ma part, François Fillon incarne l’Homme d’Etat dont Paris a besoin.

Je me réjouis pour Paris de son engagement à nos côtés et soutiens sa venue dans la nouvelle 2° circonscription rassemblant les 5°, 6° et 7° arrondissements.