Des médias « bien informés » annonçaient le 11 décembre que le bureau politique de l’UMP m’aurait suspendu de ce Mouvement.

Aucune notification de cette soi-disant décision ne m’a encore été adressée à ce jour.

Cette décision n’aurait d’ailleurs aucun sens puisque je ne suis plus adhérent de l’UMP n’ayant pas renouvelé ma cotisation en 2013 à la suite de la pantalonnade de l’élection de son président et de l’épisode qui s’en est suivi !

Adhérent de l’UMP et précédemment du RPR depuis leur création, je suis consterné par la situation que nous vivons aujourd’hui.

Je remercie toutes celles et tous ceux qui m’ont manifesté depuis leur soutien et leurs encouragements . Espérons que le bons sens et le courage politique l’emporteront.

Mon engagement au sein de ma famille politique demeure intact dans notre volonté commune de gagner les élections municipales à Paris.

Devant mon Comité de Soutien, j’ai lancé cette semaine ma campagne pour agir de nouveau pour le 7ème.

Je remercie son Président, Jean Charbonnel, ancien Ministre du Général de Gaulle et de Georges Pompidou, des paroles de soutien prononcées à mon égard et à celui de mon projet.

Entouré d’une équipe issue de la société civile, et en tandem avec ma collègue du Conseil de Paris, Martine Namy-Caulier, je suis déterminé à engager des actions de proximité concrètes pour gérer au plus près le quotidien des habitants du 7ème arrondissement.

Notre méthode, écouter et agir.

Je proposerai aux électeurs du 7ème un programme de redressement sur 100 jours des dysfonctionnements les plus pénalisants pour la sécurité des familles et un projet cohérent pour les 6 années à venir.

Je ne doute pas de leur confiance.