Café politique sur l’environnement de la Villa de Ségur samedi 11 janvier 2014 en présence de nombreux riverains de l’ancien site de Michelin de l’avenue de Breteuil.

Le projet de COVEA Immobilier consistant notamment à édifier une barre d’immeuble d’une hauteur supérieure à celle des immeubles en vis-à-vis de la villa de Ségur provoque la colère légitime des résidents de cette petite impasse dont l’environnement va se trouver écraser par ce volume totalement en inadéquation avec ce site qui constitue une aire de respiration au cœur d’habitations familiales.

Il en est de même pour les occupants des immeubles de l’avenue Duquesne dont les appartements donnent sur le site Michelin qui vont avoir en vis-à-vis le deuxième immeuble de 8 étages du projet sur la villa de Ségur.

Et comment ne pas évoquer également la circulation supplémentaire générée par le parking souterrain dans une voie aussi étroite dont le stationnement de surface risque fort d’être supprimé au détriment des habitations existantes.

Michel Dumont et Martine Namy-Caulier ont engagé avec les riverains et les représentants de l’association « Riverains Ségur » un échange fructueux afin de voir évoluer ce projet dans un dimensionnement et un positionnement plus compatible avec l’environnement de cette voie.

Il est effectivement regrettable que le promoteur de cette opération se soit contenté d’une architecture uniforme.

L’architecture contemporaine constituera le patrimoine de demain.

Il est donc du devoir de tout opérateur de veiller à la qualité environnementale de tout projet immobilier.

Ce n’est manifestement pas le parti retenu par COVEA.

C’est dommage mais il lui est encore temps de reprendre son étude et de présenter aux riverains un projet s’inscrivant dans le cadre environnemental de ce quartier pour le bien être de tous les habitants.