Michel Dumont toujours crédible sur les projets concrets : crèches et minibus…..

Deux nouvelles rencontres avec les habitants du 7ème sur deux thématiques de la vie quotidienne, la petite enfance et les déplacements dans l’arrondissement.

Vendredi 17 janvier, café politique sur le quartier Saint-Thomas d’Aquin pour évoquer l’accompagnement des parents dans leur recherche de places de crèche pour leur enfant. En effet, aucune nouvelle crèche n’a vu le jour au cours de la présente mandature laissant plusieurs centaines de familles sans mode de garde pour leur enfant.

Madame Dati, consciente de la situation a tenté à grand renfort de publicité dans le journal de la mairie du 7ème de septembre/octobre d’annoncer l’ouverture d’une crèche privée avenue de la Motte-Picquet qui semble rester à l’état d’intention ! et que dire d’une nouvelle annonce d’une crèche associative villa de Ségur dans un projet immobilier contesté par les riverains dont le permis de construire n’a pas encore été déposé.

Quel mépris pour les familles qui attendent désespérément une place de crèche pour leur enfant.

Après l’ouverture de la crèche Vaneau/Oudinot lors de ma mandature de 2002 à 2008, j’avais projeté l’installation d’une nouvelle crèche dans un bâtiment avec une cour situé rue Saint-Dominique à l’angle du boulevard de La Tour Maubourg, projet rejeté par le Maire de Paris au profit de logements sociaux.

J’ai présenté hier aux familles présentes le projet de construction d’une crèche sur les sites libérés par le Ministère de la Défense, après son transfert à Balard, soit place Saint-Thomas d’Aquin, soit boulevard Saint-Germain qui a reçu un excellent accueil.

Samedi 18 janvier, rencontre avec les habitants du secteur Suffren sur le thème des déplacements dans l’arrondissement.

Le projet de minibus inter-quartiers que j’ai présenté lors de cette rencontre, aurait du voir le jour au cours de l’actuelle mandature. C’ est un projet que j’avais initié et que j’aurais donc souhaité voir aboutir.

Cette idée à fait des émules puisque sitôt distribué notre tract invitant à cette rencontre, Christian Le Roux mon ancien 1er adjoint s’est empressé de la reprendre à son compte en publiant sur son site un vibrant plaidoyer sur ce thème accompagné d’une carte décrivant un circuit tortueux.

Une ligne de minibus inter-quartier ne peut être viable sur le plan technique et budgétaire que si son concept est simple. Il ne s’agit pas de desservir le moindre recoin de l’arrondissement. Soyons réalistes !

Mon projet a pour base un véhicule de transport limité à quelques places reliant les principaux pôles d’activités de l’arrondissement dont les principales stations de métro à raison de rotations à heures fixes par journée pour un tarif identique à celui de la RATP. Il doit être étudié sérieusement sous ses aspects techniques et financiers afin d’en assurer la réalisation pérenne.

C’est cela être un élu responsable.